Technique de pêche au coup en hiver

Pêche au coup en hiver dans le Gard

Si les poissons sont moins actifs en cette période hivernale lorsque les eaux sont froides, il est pourtant toujours possible de prendre du plaisir au bord de l’eau, par exemple en allant pêcher au coup. Il faut pour cela bien réfléchir aux secteurs à visiter, adapter son approche aux conditions et aux comportements des poissons en cette saison.

Pour cette pêche ludique qui peut se pratiquer en famille, on peut tenter sa chance en étang ou en lac, sur les portions lentes de rivières en seconde catégorie, ou en canal. Les poissons blancs peuvent se pêcher au coup toute l’année en seconde catégorie, y compris pendant le mois de février lorsque pêches du carnassiers et de la truite sont fermées.

Pêche hivernale au coup en rivière

De nombreuses petites rivières de plaine gardoises se prêtent idéalement à cette technique, par exemple le Vistre, la Claysse, l’Auzonnet, le Crieulon, la Tave ou l’Alzon. Certains de nos cours d’eau plus imposants, dans leur partie aval, sont aussi intéressants à prospecter : le Gardon, la Cèze dans les alentours de Goudargues, la confluence de l’Ardèche sur le Rhône vers Pont-Saint-Esprit, ou le Vidourle en aval de Sommières.

Le choix du spot est toujours primordial, et la période hivernale ne déroge pas à la règle. On essayera de trouver une portion de rivière où l’eau est plus chaude, soit baignée par le soleil une bonne partie de la journée, soit peu profonde, où les poissons pourraient être plus actifs.

Côté matériel, les cannes anglaises pourront être privilégiées, afin de pouvoir pêcher à distance en gardant un certain confort de pêche lorsque la ligne descend le faible courant. Les cannes télescopiques sont également idéales pour pêcher au coup : tout dépendra des habitudes de pêche, et des cannes disponibles et prêtes à pêcher dans le stock personnel ! Les flotteurs seront adaptés, et devront pouvoir supporter ces dérives lentes, mais aussi les quelques remous sur les zones un peu plus turbulentes.

Sur ces rivières, les pêcheurs au coup vont principalement cibler gardons, goujons, ablettes, brèmes, chevesnes, voire hotus ou tanches. C’est aussi la diversité d’espèces à rencontrer qui rend cette pêche attractive, bien que selon les spots prospectés, les appâts et les amorces choisis, le pêcheur saura avec son expérience quelle espèce de poisson sera principalement visée sur chaque session.

Pêche au coup en hiver dans le Gard

Pêche au coup en étang ou en canal

Le Canal du Rhône à Sète (par exemple à proximité de l’écluse de Saint Gilles), le lac des Camboux, le barrage de la Rouvière, le canal des Capettes, le plan d’eau de la Valliguière ou la lône d’Aramon… autant d’idées de secteurs à (re) découvrir en cette saison pour pêcher au coup.

Le choix des appâts, comme en rivière, est primordial pour réussir sa pêche. Vers de vase, asticot et pinkie, ou surtout le vers de terre sont des valeurs sûres. Il ne sera pas nécessaire d’effectuer un amorçage massif, mais plutôt d’amorcer régulièrement avec de petites quantités : un mélange peu nourrissant associant par exemple de la terre, de la chapelure, puis quelques épices ou farines en moindre proportion.

Les montages seront simples et efficaces : flotteurs de forme olive ou allongés, un bas de ligne en 8 centièmes (voire plus si de jolis sujets sont présents sur le secteur ou espérés…), un chapelet de petits plombs de 10 à 13, des hameçons numéros 18 à 24 selon les appâts ou les espèces présentes.

Si les poissons blancs sont ici aussi ciblés en priorité, il n’est pas impossible d’avoir quelques surprises : selon les appâts utilisés, ce sont parfois perches, silures, sandres, une belle anguille ou une grosse carpe qui peuvent venir pimenter la partie de pêche. Selon les dates de captures autorisées pour certains poissons, il faudra donc les remettre à l’eau.

Pêche au coup en hiver dans le Gard

En hiver, nul besoin de se lever aux aurores pour être le premier au bord de l’eau par grand froid : pêcher entre 10h et 16h est souvent suffisant pour arriver à tirer son épingle du jeu.

Un dernier petit conseil avant de préparer ses cannes à pêche : penser à bien se couvrir pour pouvoir rester au bord de l’eau plusieurs heures en ces mois de décembre et de janvier. Les températures sont maintenant assez fraîches, il serait dommage de devoir écourter une partie de pêche !