Le mot du Président

Après la grande sécheresse de l’an dernier qui a pratiquement arrêté la pêche en 1ère catégorie au mois de juin en asséchant certaines rivières et nombreux de nos petits ruisseaux nous avons vu arriver, en mars 2020, ce terrible virus COVID 19 qui nous impose de rester confinés chez nous, le lendemain de l’ouverture de cette 1ère catégorie.

Cette obligation de confinement s’est traduite, pour le Gard, par des arrêtés préfectoraux suspendant la pêche jusqu’au 11 mai inclus.

Aujourd’hui, quelques jours avant cette nouvelle ouverture du 12 mai, les pêcheurs ont repris le moral, impatients et fébriles  de s’adonner, enfin, à leur sport favori.

Les bouchons frétillent dans nos paniers, les crankbaits ouvrent les yeux et les spinnerbaits commencent à frémir en pressentant l’ouverture qui s’approche.

Malheureusement, cette suspension de la pêche de 2 mois va avoir des conséquences négatives importantes sur l’économie de la pêche.

Les  commerces d’articles de pêche et leurs fournisseurs sont quasiment à l’arrêt depuis mi-mars, les guides de  pêche n’ont plus d’activité et les hôtels, campings et restaurants qui accueillaient les pêcheurs sont fermés.

Pour le milieu associatif de la pêche, la Fédération du Gard pour la pêche et la protection du milieu aquatique et les AAPPMA accusent au 1er mai, un déficit de ventes de cartes de pêche de 3000 cartes dont 2000 adultes.

Dans ce milieu associatif, les ventes de cartes  de pêche conditionnent les finances de la Fédération et des AAPPMA et à ce rythme les manques à gagner vont être très importants.

Et pourtant, il va falloir continuer à payer le personnel de la Fédération, s’acquitter des charges, financer les études du milieu aquatique décidées en début d’année, et assurer les alevinages de  fin d’année, les déversements de truites dans les lacs et les parcours réussites, en résumé, il va falloir continuer à vivre et faire en sorte que ces difficultés passagères, n’impactent pas la qualité de la pêche dans notre département.

Un appel est donc lancé à tous les pêcheurs pour qu’ils se montrent solidaires, pour qu’ils prennent  ou reprennent rapidement leur carte de pêche 2020 et qu’ils incitent parents et amis à  faire de même.

Mais restons sur une note optimiste, les truites se sont reposées et seront plus vigoureuses et mordeuses, les carnassiers sortent de leur frai et sont affamés, les eaux sont de qualité et d’un bon niveau, les pêcheurs devraient se faire plaisir au matin du 12 mai.

Joël MARTIN
Président de la Fédération de Pêche du Gard