Le mot du Président

Au nom du Conseil d’administration  et du personnel de la Fédération du Gard pour la pêche et la protection du milieu aquatique, je vous adresse nos meilleurs vœux de bonheur et de santé à l’occasion de cette nouvelle année.

L’année 2019 a vu nos ruisseaux et nos rivières souffrir d’une des pires sécheresses de ces 20 dernières années et les prévisions en matière de réchauffement climatique nous laissent peu d’espoir d’une amélioration de la situation.

Le milieu aquatique va donc souffrir de plus en plus de ces pénuries périodiques  d’eau et il est de la responsabilité de la fédération et des AAPPMA d’anticiper et d’adapter leurs actions afin que les pêcheurs trouvent toujours autant de plaisir à venir exercer leur passion sur les berges de nos ruisseaux et  rivières gardois.

Plusieurs pistes sont envisageables.

  • Nous devons impérativement être représentés dans toutes les instances de gestion de l’eau car la pénurie conduit nécessairement à un arbitrage entre les différents usagers de l’eau et, le milieu aquatique ne doit pas être le « parent pauvre » de ces arbitrages.
  • La fédération doit renforcer ses études de connaissances des milieux aquatiques avec la poursuite l’Opération THERMIE qui consiste à mesurer l’évolution de la température de l’eau de nos ruisseaux et rivières, les pêches électriques pour connaître l’évolution des peuplements, le suivi et, si possible, le contrôle des plantes et des espèces invasives.
  • La détention des baux de pêche nous impose un plan de gestion piscicole, et suite aux études menées par la Fédération, les AAPPMA vont pouvoir établir ces plans de gestion et engager des aménagements spécifiques visant au développement du loisir pêche comme, par exemple, la création  de parcours spécifiques, une meilleure signalisation des sites de pêche et une adaptation des alevinages aux nouvelles conditions climatiques.

La réglementation pêche évolue très peu en 2020, mais il nous a fallu batailler face aux pêcheurs professionnels pour maintenir une fermeture du sandre pendant sa période de reproduction.

Avant de fermer cet édito, je tiens à renouveler le soutien de la Fédération du Gard au Collectif des pêcheurs du Rhône qui se bat contre le pillage du Rhône par les braconniers.

Et, remercier tous les présidents, les élus des AAPPMA qui se démènent tous les jours pour rendre les pêcheurs plus heureux.

Bonne année 2020.

Joël MARTIN
Président de la Fédération de Pêche du Gard